La Rochelle - les trois tours (Charente maritime)

 La découverte de deux immenses et luxieuses villas romaines, confirme que du Ier au IVe siècle, la région est un vaste domaine romain vivant des marais salants et de vignobles.
Au Moyen-Age, La Rochelle est un petit hameau appelé Cougnes. Jusqu'au IXe siècle, Cougnes se développe, en se rapprochant de la mer. Le hameau devient une cité de pêcheurs, nommée Rupella qui signifie "petite roche" et qui donnera le nom de la ville de La Rochelle.

  Au fil des siècles, la ville est le théâtre de nombreux conflits et sièges. Elle fut alliée du royaume de France, province anglaise ou ratachée au duché d'Aquitaine.
Guillaume de Montmirail est élu, en 1199, maire de La Rochelle, premier maire de l'Histoire de France.

Le vieux port

La tour Saint-Nicolas

  Construite après la libération de la domination anglaise, en 1372, cette tour est la plus imposante des trois tours du port. Son rôle était de protèger la ville des dangers venant de la mer. Elle servait de point d'attache à la lourde chaîne qui fermait le port durant la nuit.

La tour de la Chaîne

  C'est de cette tour, datant également du XIVe siècle, que la chaîne était tirée le soir, pour barrer l'accès du port aux navires. La tour de la Chaîne servait aussi de poudrière. A l'origine, il existait une deuxième tour de la Chaîne, plus petite qui abritait le cabestan qui était utilisé pour tendre la chaîne. Celle-ci fut détruite, en 1824, lors de l'élargissement de l'entrée du port.

La tour de la Lanterne

Cette tour, du XVe siècle, doit son nom à la tourelle vitrée dans laquelle, chaque nuit, un gros cierge était allumé pour guider les navires.
De nombreuses inscriptions, sur les murs, datant principalement des XVIIe et XVIIIe siècles, témoignent que la tour de la Lanterne servit longtemps de prison.

Free counter and web stats

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×